Comment procéder à un recouvrement ?

recouvrement

Tout entrepreneur connaît les risques liés à la création d’une entreprise, mais connaissez-vous les tenants et aboutissants du recouvrement des factures impayées ? Si les pratiques commerciales permettent au débiteur de prolonger la période de remboursement, l’entreprise subira des conséquences négatives lorsqu’il y aura trop de factures impayées. Alors, comment obtenir votre facture ? Quelles sont les 5 étapes du recouvrement de créances ? Plus important encore, comment maximiser vos chances de payer vos dettes ?

Assurez-vous qu’il s’agit d’une créance !

Une créance est une somme d’argent due par le débiteur à l’entreprise. Le débiteur est donc la personne qui a une dette envers l’entreprise. Par exemple, si vous livrez des marchandises à des clients et qu’ils n’ont pas payé, vous avez une dette envers eux. On parle de factures impayées, c’est donc un terme courant pour désigner les recettes impayées. Pour pouvoir régler une créance, celle-ci doit être échue, c’est-à-dire qu’elle doit avoir dépassé le délai de paiement. Exemple : La facture indique que le client a 15 jours pour vous payer. Il est donc logiquement impossible de lancer le processus de recouvrement avant l’expiration du délai de 15 jours. C’est le cabinet de recouvrement de créances qui assure le recouvrement de votre créance.

Vérifiez le délai de prescription !

Ensuite, assurez-vous que vous n’avez pas dépassé le délai de prescription du cabinet de recouvrement de créances. La prescription est le moment où vous ne pouvez pas entreprendre d’action pour exiger le paiement. En effet, il est impossible d’exiger indéfiniment le recouvrement d’une dette devant un tribunal. Il est donc crucial d’y prêter une attention particulière. Pour savoir si vous êtes dans le délai de prescription de la facture, vous devez distinguer deux situations. Si vous avez signé un contrat avec un consommateur et que votre facture date de plus de 2 ans, le délai de prescription est dépassé. Si vous avez signé un contrat avec un commerçant ou une entreprise, le délai pour aller en justice et être payé est de 5 ans. Votre facture peut avoir une date d’échéance plus ou moins longue. Il est donc recommandé de les lire attentivement ou de demander de l’aide pour le recouvrement des factures impayées. Après ces vérifications préliminaires, vous devez suivre les trois grandes étapes du recouvrement des impayés à savoir : les procédures amiables, les mises en demeure et les procédures judiciaires. 

Les procédures amiables : une solution simple et courtoise !

Le recouvrement des impayés peut se faire à l’amiable. Après les différentes étapes du recouvrement amiable, des outils de recouvrement gratuits peuvent être utilisés pour favoriser le dialogue entre les parties. Vous pouvez leur téléphoner ou leur envoyer un courriel, ou encore poster une lettre d’avis d’impayé appelée lettre de recouvrement. Le premier rappel consiste à contacter vos créanciers par courriel ou par téléphone. L’e-mail reste la meilleure option pour suivre les conversations. Veillez toutefois à ne pas menacer ou faire pression sur votre interlocuteur. Vous pouvez seulement lui rappeler qu’il est obligé de payer et que le processus de négociation entre les deux parties est le plus facile. Si vous n’arrivez pas à joindre la personne qui vous doit de l’argent, n’hésitez pas à envoyer une lettre de facture impayée. Adressez des lettres de rappel pour les factures impayées. La lettre du cabinet de recouvrement de créances n’est pas une lettre de facture impayée de l’huissier, mais une lettre du créancier au débiteur, lui permettant d’envoyer une lettre de relance à la personne qui vous doit de l’argent. Elle doit contenir des informations claires et précises sur la dette dont vous demandez le remboursement. Vous pouvez également fournir d’autres informations, comme une copie de la facture impayée, pour appuyer votre demande.

La mise en demeure : une étape cruciale !

Si les étapes précédentes n’ont pas abouti et que vous n’avez pas encore reçu le paiement de la dette, vous allez envoyer une mise en demeure au débiteur. Il s’agit d’une lettre contenant certaines informations obligatoires. Sans ces données, votre demande ne sera pas valable. Cette étape est en fait le dernier recours pour amener le débiteur à vous payer avant d’aller au tribunal. Après avoir reçu la lettre de mise en demeure, votre débiteur dispose généralement de 30 jours pour vous payer. L’envoi d’une lettre de mise en demeure est une étape obligatoire avant d’engager une action en justice. Vos créanciers peuvent choisir de contester la mise en demeure parce qu’elle exige en fait un règlement à l’amiable. Vous pouvez alors essayer de trouver un compromis pour payer la facture. Si vous avez fait de votre mieux mais n’avez pas été payé, contactez un cabinet de recouvrement de créances.

Pourquoi est-il important de mesurer le résultat de votre entreprise ?
Trouver un financement public pour son entreprise