Publié le : 24 octobre 20238 mins de lecture

Il fut un temps où avoir un emploi ne signifiait qu’une seule chose : la carrière. Dès que vous touchiez le jackpot, vous étiez aspiré dans la course pour atteindre le sommet de l’échelle de l’entreprise. La vie au bureau ne tournait qu’autour de trois choses, à savoir le travail, les promotions et encore le travail. Des questions telles que le moral des employés, la sécurité personnelle face aux risques professionnels et le harcèlement sexuel n’étaient pas reconnues comme des problèmes inhérents interférant avec la productivité. Ce comportement constituait une partie cruciale de la théorie présentée par Abraham Maslow, qui a présenté une pyramide des besoins humains. À sa base se trouvent la survie et la sécurité. Une fois ces besoins satisfaits, vous montez en grade et essayez de trouver l’amour, puis le sentiment d’appartenance à un partenaire. Plus loin dans la pyramide, vous voudriez faire partie d’une communauté et avoir un statut social respectable. Lorsque vous atteignez le sommet de la pyramide, vous avez une vie suffisamment confortable pour pouvoir travailler avec une efficacité maximale et vous intéresser à une cause.

Les facteurs de motivation pour le moral des employés

Embaucher et licencier devient une exception plutôt que la norme en raison de son effet psychologique débilitant sur les employés. Les entreprises traitent leur personnel comme un atout plutôt que comme une ressource. À tel point qu’elles tentent de répondre à presque tous les besoins de leurs employés au sein même de l’entreprise. Par exemple, ils ont accès à des abonnements gratuits à des salles de sport, à des repas, à des services de conseil, à une assurance maladie collective, à des services de garde d’enfants, à des congés de maternité/paternité, à des pensions et à bien d’autres avantages. Elle devient insignifiante dans le grand schéma des choses car la couche inférieure cesse d’exister. L’ensemble de la main-d’œuvre entre alors dans un paradigme différent, où les objectifs primaires se réduisent à trois candidats, à savoir la carrière, la communauté et la cause, ou les « trois C », comme l’a révélé une étude menée par Facebook. Les résultats ont montré que les trois objectifs sont tout aussi importants les uns que les autres, même si un seul d’entre eux était réalisable pour la plupart jusqu’à présent. Les résultats ont montré que les trois objectifs sont tout aussi importants les uns que les autres, même si un seul d’entre eux a pu être atteint la plupart du temps.

Nous vous recommandons : Motivation calling ?

Les facteurs de motivation dans la rétention des employés

Mais au fil du temps, la main-d’œuvre a commencé à en vouloir davantage et à considérer les trois objectifs comme une nécessité pour une performance optimale, comme le montre la recherche. Le simple fait d’avoir une carrière peut être décourageant si la personne est seule ou travaille sans cause. Faire partie d’une grande communauté ne sert à rien s’il n’y a pas de progression de carrière ou de cause commune. Et le simple fait d’exister dans un but précis ne suffit pas à assurer la subsistance ou à faire partie d’une communauté. Lorsque l’un de ces besoins supérieurs n’est pas satisfait, les performances diminuent, ainsi que la motivation. Si on laisse cette situation perdurer, les performances et la motivation ont un effet multiplicateur les unes sur les autres, ce qui aggrave la détérioration du moral et entraîne une forte rotation du personnel.

Dans le même thème : Comment motiver vos salariés pour diminuer le turn-over dans votre entreprise ?

Le facteur de sécurité

Cependant, il ne suffit pas d’être très motivé. Les employés tiennent également compte de leur sécurité personnelle avant de penser à postuler à un emploi. En outre, ce n’est pas seulement la sécurité physique qui s’applique globalement, mais aussi la sécurité psychologique. Le harcèlement sexuel est depuis longtemps un fléau dans les environnements de travail, qui pèse lourdement sur le moral des employés. Le harcèlement sexuel est depuis longtemps un fléau sur le lieu de travail, qui pèse lourdement sur le moral des employés. Il s’agit d’une arme à double tranchant, car le fait de révéler un tel incident peut entraîner une stigmatisation sociale, et l’hésitation peut encourager les comportements abusifs.

Motiver les employés, un enjeu majeur pour les entreprises

Pour motiver les employés, il faut veiller à leur bien-être, reconnaître leur travail, leur donner des responsabilités et les former. Il faut également communiquer régulièrement avec eux. Voici 10 points importants à retenir à ce sujet

Recruter de bons managers

Les managers ont un rôle clé dans la motivation des employés. Il est donc important de recruter des personnes compétentes et capables de diriger une équipe

Bien intégrer les salariés

Une intégration réussie permet aux salariés de se sentir à l’aise dans leur nouvel environnement de travail et de mieux comprendre les enjeux de leur poste. Cela peut contribuer à leur motivation

Apporter de la reconnaissance aux salariés

La reconnaissance est un facteur important de motivation. Il est donc important de prendre le temps de remercier les employés pour leur travail et de les féliciter pour leurs réussites

Assurer le bien-être des salariés

Un environnement de travail agréable et confortable peut contribuer à la motivation des employés. Il est donc important de veiller à leur bien-être en aménageant les bureaux avec des meubles de qualité, en décorant les espaces communs ou encore en fournissant un bel espace de détente

Communiquer en interne avec ses salariés

Pour renforcer le sentiment d’appartenance des salariés à l’entreprise, il est important de communiquer régulièrement avec eux. Cela peut passer par le réseau social interne de l’entreprise ou par un bulletin d’informations par courriel

Favoriser la formation continue

La formation est un signal fort envoyé aux employés. Cela leur montre que l’entreprise croit en eux et est prête à investir en eux. Outre la démonstration de l’engagement de l’entreprise, c’est également un excellent moyen de développer les compétences des employés

Donner plus de responsabilités

Déléguer des missions et donner plus de responsabilités aux employés peut les motiver en leur montrant que l’entreprise a confiance en eux et en leur permettant de monter en compétences

Mener une démarche QVT

La qualité de vie au travail (QVT) est un enjeu important pour la motivation des employés. Il est donc important de mener une démarche QVT pour améliorer les conditions de travail et l’ambiance de travail

Soigner la période d’intégration

La période d’intégration, ou onboarding, est un moment clé pour la motivation des employés. Il est donc important de la soigner en veillant à ce que les nouveaux salariés se sentent à l’aise et bien intégrés

Interroger régulièrement le personnel

Pour savoir ce qui motive réellement les employés, il est important de les interroger régulièrement. Cela permet de mieux comprendre leurs aspirations, comportements et facteurs de motivation

Perspectives d’avenir

La relation entre employeur et employé a pris un virage pour devenir plus dynamique et interdépendante. Cette relation unique et symbiotique fonctionne parfaitement lorsque l’entreprise qui embauche répond aux besoins psychologiques et de sécurité de l’employé. Collectivement, ces trois C ont formé la base d’une nouvelle pyramide des besoins et, ensemble, ils dicteront l’orientation de cet intéressant lien employeur-employé à l’avenir.